Des infirmiers désarmés face aux agressions

idel-agresseesLe constat est amer. Depuis le meurtre d’une infirmière strasbourgeoise il y a deux ans, il n’existe toujours pas de réelles solutions sécurisant l’exercice libéral. Le protocole national « justice-santé-sécurité », signé par l’ONI en 2011, a peu d’effets.

ActuSoins n°23 – décembre, janvier, février 2017

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s