Un centre pour soigner les maux des migrants

caso

Il y a trente ans, Médecins du Monde créait son premier centre d’accueil, de soins et d’orientation (Caso), pour les personnes n’ayant pas accès à la santé. Reportage au Caso parisien où les infirmières bénévoles ont l’art de déceler les grandes blessures derrière les petits maux.

Article publié dans ActuSoins n°19, janvier-février 2016 / Photos : Charlotte Gonzalez

Publicités

Sylvie, de nounou à syndicaliste

img_1781

© Emilie Lay

Un jour, Sylvie Fofana a dit non, ça suffit. Pour elle, pour les autres auxiliaires parentales, elle a refusé de se soumettre plus longtemps à la loi de l’employeur. Alors, la nounou a fondé, en France, le premier Syndicat national des auxiliaires parentales, qui revendique une véritable reconnaissance de cette profession.

Lire la suite

Au coeur de la démarche palliative

soins-palliatifs

Dans les équipes palliatives, les soignants sont les pivots d’une prise en charge globale complexe. Si une nouvelle loi et un quatrième plan national de développement des soins palliatifs ont été adoptés début 2016, la démarche peine à se diffuser hors des unités spécialisées. Et de fortes inégalités perdurent.

Dossier publié dans ActuSoins n°22 – septembre, octobre, novembre 2016

Stabiliser les femmes enceintes en errance

femmes enceintes en errance 1Situation de tous les risques, pour la future mère et l’enfant à naître, la précarité sociale et résidentielle entrave le suivi de la grossesse des femmes à la rue. Face à la pénurie de places, les acteurs s’efforcent de maintenir la continuité de la prise en charge sanitaire et sociale et inventent des modes d’hébergement dédiés.

Article publié dans La Gazette santé-social, février 2016

Réfugiés handicapés : ces invisibles parmi les migrants

Vathy port. Even with a disability, people do not hesitate to try their way to Europe.

© Aurelie Baumel/MSF

Au croisement de deux situations de vulnérabilité, les migrants handicapés peinent à trouver leur place dans le dispositif d’accueil des demandeurs d’asile et dans les services consacrés aux personnes handicapées. Faute de visibilité, ils sont exposés à une double exclusion sociale.

Article publié dans Être handicap Information n°143, mai 2016